La JCI est le premier mouvement international des Jeunes Citoyens Entreprenants au niveau local. Le coeur de la JCI est la réalisation de projets, grands et petits projets. Par petits groupes de personnes, de membres, ces projets sont concrétisés selon un méthodologie structurée. COMMENT NAIT UN PROJET? Par une idée d'une personne ou de plusieurs, une équipe se crée et le projet démarre.

 

A Bastogne, deux conditions sont à remplir:
 
* Une approbation à la majorité simple du projet par l'assemblée générale mensuelle qui doit répondre positivement à la question générale de savoir si ce projet est fiable, utile et réalisable.
* Une adhésion de 3 membres effectifs pour faire partie de la commision de travail.
 
PROJETS
 
La Jeune Chambre Internationale est à l'initiative de nombreux projets dans notre région, par exemples :
 
* L'organisation de la Fête Nationale à Bastogne
* Le trophé communal du Mérite Sportif
* Enquête sur l'impact du contournement
* La Nuts Cup
* La Promenade Gourmande
* Le Marché aux décorations de Noël
* La Dictée Polyglotte
* La fête du vin
* Le Jeu  "Mieux connaître sa ville"
* Organisation du Jeu des Dictionnaires
* Le Marché Wallon de la Bière
* Guide des commerces
* Conférence sur la Soif d'Entreprendre
* Organisation rassemblement national (1992) et zonal (1988 et 2003) des Jaycees
* Activités de Sensibilisation à l'euro à la veille de son introduction
* Jounrée Sécurité Routière
* Conférence sur les Jeux et Jouets
* Festival BD "Traits pour Bulles"
* etc. etc. etc.

 

METHODOLOGIE :
 
Soucieuse de mener à bien avec le plus grand sérieux les actions qu'elle entreprend, la Jeune Chambre impose à ses commissions une méthologie de travail en 6 phases :
 
1. Enquête :
 
Les membres de la commission réfléchissent sur le projet en termes généraux :
 
* Est-il conforme aux objectifs de la Jeune Chambre et de l’OLM ?
* Correspond-il à un besoin?
* Son utilité sera-t'elle appréciée par les bénéficaires?
* Ne fait-il pas double emploi avec des actions existantes?
* Dispose-t-on d'éléments objectifs our débuter le travail ou se base-t-on sur des suppositions?
 
2. Analyse :
 
L’analyse des réponses aux questions posées dans l’enquête permettra de définir et cadrer le projet visé par la commission. Elle permettra aussi de définir le but et objectif du projet qui sera mené.
 
3. Planification :
 
Une équipe sachant bien s'organiser dans la conduite de chaque projet est la clé du succès. Un moyen efficace pour assurer cela, est de confier le projet à un comité (ou commission) sous la responsabilité d'un directeur de projet. La première tâche de ce directeur est de conduire les membres du comité à examiner le projet, étape par étape et ainsi répondre aux questions suivantes :
 
* Quels sont les effectifs nécessaires? (détailler ces besoions selon leur degré d'avancement, y aura-t-il des délégations? des sous-commissions? comment se fait la répartition des rôles au sein de la commission? (directeur, secrétaire, trésorier, ...))
* Quel est le budget (tenir compte d'imprévus et marges d'erreur)?
* Quel est le timing? (pour quand faut-il clôturer le travail?)
* Cohérence du projet vis-à-vis d'autres actions de l'OLM ou du mouvement.
* Le projet est-il l'appplication pour les membres de la commission du concept "formation par l'action"?
* Ne réédite-t-on pas, via ce projet, une réalisation similaire menée récement?
 
Le Plan d'Action doit donc comprendre les éléments suivants afin de planifier les tâches selon leur importances et leur urgence:
 
* La mission ou raison d'être du projet
* les objectifs de chaque domaine
* Stratégies pour atteindre chaque objectif
* Etapes d'action de chaque stratégie
 
Après avoir soumis le Plan d'Action au Comité directeur, l'organisation locale doit l'approuver et s'engager à soutenir le projet.
 
4. Action :
 
* Un organigramme
* Un plan d'action
* Budget à affiner au cours du temps
* Ordre du jour remis préalablement aux réunions de la commission
* Compte-rendu des décisions prises afin de déceler des glissements par rapport à l'objectif, au timing, au budget,...)
 
5. Evaluation :
 
L'évaluation sera une étape logique pour la conclusion du projet. Le projet a peut-être été une réussite remarquable, mais il n'a toujours pas répondu au besoin initial ni rempli sa mission. S'il y a des échecs, il est important, pour que la Jeune Chambre et les membres en tire une leçon, de chercher à savoir pourquoi, et ce qui peut être fait pour éviter la répétition des mêmes erreurs dans les projets futurs. L'évaluation est souvent négligée car les participants pensent que mener le projet à terme est suffisant.
 
Cette évaluation peut être faite en quatre temps
 
* Objectif atteint par rapport à l’objectifs/aux objectifs fixés
* Méthodologie adoptée pour atteindre l'objectfi
* Résultats obtenus
* Informations ou recommandations à l'OLM
 
6. Transmission:
 
Afin de conserver la mémoire, les contacts, … de la commission. C’est le moment de penser à introduire un dossier pour obtenir une récompense lors des Assises ou de la Convention Nationale.

 


Design : Quentin Dal - Powered by R1-Company